Des manifestants du FRAPRU déboutés

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n’aura pas à verser près d’un demi-million à des militants du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui accusaient entre autres les policiers de les avoir séquestrés contre leur gré.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: