Commission en déontologie policière : Gilbert Vollant reconnaît les actes reprochés

Un revirement de situation est survenu mercredi matin aux audiences du comité en déontologie policière de cinq agents de la Sécurité publique de Uashat mak Mani-utenam (SPUM). L’ancien directeur adjoint du corps policier innu, Gilbert Vollant, a reconnu l’entièreté des chefs de citation qui lui étaient reprochés.

Ces dix chefs de citation étaient en lien avec la gestion d’une trousse médico-légale dans un dossier d’agression sexuelle présumée en 2010.

La trousse en question a été détruite sans jamais avoir été analysée.

Les avocats de la partie policière et l’avocate du Commissaire en déontologie policière doivent maintenant s'entendre sur la sanction qui sera donnée à l’ancien policier.

Catégories

Dossiers: 

Type de document: