Une constable de Trois-Rivières blâmée en déontologie

Une constable spéciale du palais de justice de Trois-Rivières est blâmée en déontologie pour avoir divulgué de l’information obtenue dans l’exercice de ses fonctions.

Dans sa décision, la juge administrative explique que Sandra Guimond a dérogé au code de déontologie des policiers du Québec en manquant de respect à la soeur de son amie et à un accusé.

Sur les 11 chefs cités par le commissaire à la déontologie policière, le tribunal a conclu que Sandra Guimond a dérogé à trois d’entre eux.

La juge Sylvie Séguin en est venue à ces conclusions au terme de deux jours d’audience qui se sont tenus en juin dernier.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: