Un juge blanchi pour avoir autorisé des menottes sur une victime

Le Conseil de la magistrature de l'Alberta a affirmé que le juge de la cour provinciale Raymond Bodnarek avait suivi les recommandations des avocats et avait tenté de minimiser les conséquences sur la victime autant que possible.

Selon le Conseil, le juge Bodnarek aurait pu interroger les avocats afin de savoir pourquoi la dame devait être menottée en cour, mais cette inaction ne représente pas pour autant un cas d'inconduite judiciaire, souligne l'organisme.

Catégories

Dossiers: