Un avocat noir profilé par la police de Montréal

Son portefeuille et son cellulaire fouillés, menotté pendant une vingtaine de minutes en arrière d’une auto patrouille du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), l’avocat du Barreau, Kwadwo Manoa Yeboah, originaire du Ghana (en Afrique), a passé un mauvais quart d’heure jeudi dernier dans le centre-ville alors qu’il était avec sa fille de 15 ans sur le point d’aller récupérer de quoi manger pour la soirée à un restaurant.

Intercepté par une patrouille pour des suspicions de cellulaire au volant, <>, la situation allait déraper assez vite jusqu’à des accusations d’usage de faux permis de conduire.

<>, s’étonne l’avocat qui croyait que c’en était fini le temps de ces questions depuis les dernières annonces contre le profilage racial dans la foulée de l’affaire Georges Floyd.

Me Yeboah, qui était au volant de la voiture de sa femme, avait, dans un premier temps, de la difficulté à trouver les papiers d’immatriculation, ce qu’il avait expliqué aux policiers qui se montraient plutôt condescendants avec lui.

Entre temps, il leur soumet son permis de conduire et continue de chercher les documents. Lorsqu’il est tombé sur l’assurance et l’immatriculation, il s’empresse de sortir de son auto pour les apporter aux policiers << afin d’éviter un ticket>> , dit-il.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: