Une plainte ​rejetée parce que la plaignante ne parle pas français

Une citoyenne qui reprochait à des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de lui avoir manqué de respect a vu sa plainte être rejetée par le Commissaire à la déontologie policière parce qu’elle ne parle pas français et ne pouvait donc pas « présumer » que les agents « riaient d’elle ».

Erin Andrews, une anglophone, a porté plainte au Commissaire à la déontologie à la suite de son arrestation au centre-ville de Montréal, le 18 février 2019. Elle affirme que les policiers du SPVM qui l’ont appréhendée ne lui ont pas « lu ses droits » et se sont moqués d’elle au cours de leur intervention.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: