Les liaisons dangereuses de Clearview avec l'extrême droite

Avec trois milliards de photos aspirées sur les réseaux sociaux, la base de données de Clearview est sept fois plus importante que celle du FBI. Son application mobile permet d'associer un visage à un nom en quelques instants. Un véritable cauchemar pour la vie privée.

Déjà en affaires avec de nombreux services de police américains, l'entreprise serait aussi en discussion avec Washington pour suivre les personnes contaminées par le coronavirus, selon le Wall Street Journal.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: