Pas d'accusation contre les policiers responsables de la mort d'un adolescent à Lac-Brome

Les policiers impliqués dans la mort de Riley Fairholm, un adolescent de 17 ans abattu par des agents de la Sûreté du Québec l'an dernier à Lac-Brome, en Estrie, ont été blanchis par le Directeurs des poursuites criminelles et pénales (DPCP) lundi.

Dans son rapport, le DPCP juge que « l’analyse de la preuve ne révèle pas la commission d’une infraction criminelle par les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ».

Dans la nuit du 25 juillet 2018, une dame a contacté les policiers, inquiète de voir un homme armé circuler sur la route 104 en criant. À leur arrivée, les policiers auraient tenté de discuter avec l'adolescent en crise à l'aide d'un haut-parleur, mais ce dernier serait devenu menaçant envers eux et un policier a fait feu.

Le DPCP estime que la force employée par les policiers n'était pas excessive et que celui qui a tiré « avait des motifs raisonnables de croire que l’usage de son pistolet était nécessaire afin de se protéger ».

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: