Un policier pourrait aller en prison

« Aucune mission policière ne vaut la perte d’une vie humaine », a laissé tomber lundi en pleurant un agent de la Sûreté du Québec, qui risque maintenant la prison pour avoir causé la mort d’un enfant de 5 ans lors d’une filature.

En prononçant ces paroles, le policier Patrick Ouellet s’est tourné vers les proches du petit Nicholas Thorne-Belance, implorant ceux-ci d’accepter ses plus sincères condoléances.

Dans la salle d’audience du palais de justice de Longueuil, tous avaient les larmes aux yeux.

Tant la famille du bambin que celle de l’agent de la Sûreté du Québec (SQ) coupable de conduite dangereuse mortelle pleuraient la perte de l’enfant décrit comme une « étoile filante » au rire contagieux.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: