Profilage:l’enseignant qui en a assez d’être arrêté

À la suite de son quart de travail à l’école L’Horizon, situé dans le quartier Le-Gardeur à Repentigny, l’enseignant François Ducas saute dans sa BMW pour renter chez lui. À peine qu’il quitte l’établissement, il est pris en chasse par une patrouille de police.

La filature s’étend sur 2.5 kms jusqu’au boul. Brien où deux policières activent le gyrophare et l’interpellent avec une question : Est-ce que la voiture vous appartient? M.Ducas, 50 ans, le prend mal et fait savoir aux policières qu’il s’agit là d’un cas de profilage racial et refuse toute collaboration.

Une deuxième voiture arrive en renfort et l’enseignant est arrêté ce jour là, 8 décembre 2017, puis conduit au poste de police. C’était la quatrième fois que M. Ducas s’est fait serrer à Repentigny. Pire, certains de ses élèves ont déjà assisté à la scène.

« J’allais voir une de mes élèves qui travaillait en face de l’école, se souvient-il, ce matin-là les deux bras derrière le dos, menottes aux poignets. Ils m’ont insulté et cela m’a rendu…. », dit-il en pinçant les lèvres et en grinçant les dents.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: