Le visage n'aurait jamais dû être visé, croient des policiers à la retraite

L’arme dite «intermédiaire» qui a blessé une cégépienne jeudi lors de la manifestation contre l’austérité au centre-ville de Québec a mal été utilisée et le visage n'aurait jamais dû être visé, croient certains policiers à la retraite interrogés par le Journal.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: