Contre la répression politique - 90 interpellations et une arrestation

Environ 200 personnes se sont rassemblées jeudi soir vers 18h30 au Carré Saint-Louis pour manifester contre la répression politique à l'appel de l'Association pour une solidarité étudiante (ASSÉ). La soirée s'est terminée par 90 interpellations et une arrestation.

Les policiers avaient toléré la marche, mais avaient prévenu qu'ils séviraient au moindre écart.

Car comme d'habitude, les organisateurs n'avaient pas remis l'itinéraire de la manifestation aux autorités.

Les manifestants ont quitté le square vers 19h15. Sur leurs banderoles, on pouvait notamment lire: «la contestation est un droit, pas un crime».

Ils ont marché dans le calme sur la rue Saint-Denis vers le sud pour se rendre à l'UQAM. Certains d'entre eux ont voulu rentrer dans l'université, mais les portes étaient verrouillées.

Lorsque la police a décidé de mettre fin à la manifestation, plusieurs jeunes s'y sont opposés.

Deux groupes ont été encerclés sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues Berri et Saint-Denis, qui était fermée à la circulation.

«Nous avons interpellé 90 personnes en vertu du règlement P-6 et de leur refus d'obtempérer, a indiqué l'agent Laurent Gingras, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal. Elles ont reçu un constat d'infraction de 640$.»

Une personne a également été arrêtée pour entrave au travail des policiers.

La rue Sainte-Catherine a été rouverte à la circulation vers 22h.

Sur la page Facebook de l'évènement, les organisateurs invitaient «l'ensemble de la population, étudiants et étudiantes, travailleurs et travailleuses, familles, à prendre la rue».

«Certaines administrations universitaires ont choisi la voie de la répression politique afin de forcer le retour en classe des étudiants et étudiantes ayant voté démocratiquement la grève, pouvait-on lire. Expulsions, injonctions, profilage politique et actes répétés de brutalité policière (à l'intérieur même des murs des universités), constituent des pratiques inacceptables.»

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: